l’alcool en Europe et dans la société française


L’alcool est lié à l’histoire de l’humanité, à peu près tous les peuples ont fabriqué une forme ou une autre de boisson alcoolisée à partir de  raisins, pommes, canne à sucre, patate, betterave, etc.
Les observations archéologiques laissent penser que la vigne est apparue dans le Sud-Est asiatique il y a 9 000 ans.

Dans l’Antiquité, le vin remplace le sang et les sacrifices humains offerts aux divinités. Homère l’évoque dans l’Iliade et l’Odyssée.
La Bible  fait référence au vin près de 150 fois, le premier miracle du Christ a été de changer l’eau en vin aux noces de Cana.

Ajoutons que, dans notre société, la vente  d’alcool est florissante. Les alcooliers savent par leurs publicités, atteindre des publics diversifiés et stimuler la vente de leurs produits.

Bien des familles sont inquiètes devant la menace de la drogue, cependant l’usage abusif de l’alcool est considéré comme naturel, et très souvent banalisé.
Bien des individus ne perçoivent pas combien l’alcool consommé longtemps et à fortes doses est un toxique beaucoup plus dangereux que le cannabis,  plus destructeur en nombre de vie que l’héroïne et plus lourd de conséquences que le tabac.

Pays viticole par excellence, l’alcool et plus particulièrement le vin, est omni-présent dans la société française.

« Boire de l’alcool » est souvent une manière d’officialiser un événement ou de marquer la division entre le travail et les loisirs. Atteindre et même rechercher l’ivresse, sont également des comportements caractéristiques, voire symboliques des différentes cultures des pays européens. Associé à la fête, l’alcool accompagne tous les événements marquants de la vie : naissances, mariages, pendaison de crémaillère, pots de de départs, d’arrivée ou de retraite, succès, etc.

l’Europe joue un rôle central dans le marché  de l’alcool, puisqu’elle est à l’origine du quart de la production mondiale des boissons alcooliques et de plus de la moitié de la production de vin.

Le rôle économique des producteurs de boissons alcooliques est considérable dans de nombreux pays européens. Les taxes directes concernant l’alcool s’élevaient à 25 milliards d’euros dans les 15 pays de l’Union Européenne en 2001, il faut y ajouter d’autres taxes payées au cours de la production et de la vente.

En se basant sur l’analyse des études existantes, on peut estimer que la consommation d’alcool pour l’Union européenne en 2003 a rapporté 125 milliards d’euros.

Selon l’Insee, le chiffre d’affaires de la filière alcool française représentait 15,8 milliards d’euros en 2007. La filière alcool représentait près de 500 000 emplois directs ou indirects en France en 2000.
Comme en Europe, l’activité liée à la production et la distribution d’alcool dispose d’un poids très important dans l’économie nationale et génère également des économies publiques pour la collectivité ainsi que des recettes fiscales.

Mais de façon qui semble claire pour les auteurs de cet article, l’alcool coûte plus cher à la collectivité qu’il ne rapporte.
De plus le coût indirect essaie de tenir compte de la valeur attribuée à la souffrance et plus généralement à la vie humaine en comptabilisant les années de vie « gâchées » à la suite des dommages de l’alcool (maladies, accidents, délits et crimes).
La démarche pour évaluer le coût social de l’alcoolisme comprend trois étapes.
Dans un premier temps, on cherche, à partir d’une analyse approfondie de la littérature, à identifier toutes les conséquences, sanitaires ou autres, associées à la consommation d’alcool.
Sont ensuite documentés les liens de causalité entre ces conséquences et cette même consommation d’alcool.
La troisième étape consiste à assigner à chacun des événements recensés un coût.

En 2003, ces coûts ont été estimés à 270 milliards d’euros ; d’autres méthodes d’évaluation ont donné des chiffres compris entre 150 et 760 milliards d’euros.

Depuis plusieurs décennies, la consommation d’alcool en France est en diminution régulière : la consommation annuelle d’alcool pur a ainsi baissé de moitié entre 1960 et aujourd’hui.
Elle est passée de 27, 4 litres par an et par adulte en 1960 à 17,8 litres en 1991.

Malgré cette diminution, la France reste parmi les pays les plus consommateurs, au 4e rang des pays de l’Union européenne et au 6e rang mondial.

Le vin constitue un peu plus de 60% de la consommation totale d’alcool, la consommation de bière diminue depuis le début des années 2000, ainsi que celle de cidre. La consommation d’alcools forts reste globalement à un niveau stable.

Depuis quelques temps des scientifiques planchent sur le sujet : élaborer un vin qui conserve ses arômes mais contient moins d’alcool et proposent déjà des techniques pour corriger l’augmentation régulière du taux d’alcool constatée en 30 ans, liée en partie au changement climatique.
Dans les années 80, un vin contenait en moyenne 10 à 11% d’alcool, alors que ce taux atteint actuellement 13 à 14%, voire 15% dans les régions viticoles les plus chaudes, comme le sud de la France.
D’ici quatre ans, M. Escudier et son équipe de l’unité expérimentale de Pech Rouge (Aude), spécialisée dans la recherche oenologique, pourront proposer de nouveaux cépages permettant de produire un vin à teneur réduite en alcool, entre 9 et 11%

Comment arrêter de boire de l’alcool quand cela fait partie de vos habitudes ? Arrêter de boire de l’alcool n’est pas quelque chose de facile, Comment aider quelqu’un à arrêter de boire de l’alcool,Comment arrêter de boire de l’alcool
Alcoolisme : traitement de l’alcoolisme, arrêter l’alcool, dépendance à l’alcool, traitement pour arrêter l’alcool, aide pour l’alcoolisme,j’ai décidé de prendre du baclofène pour m’aider à arrêter de boire de l’alcool, besoin aide pour arreter de boire, je veux arreter de boire, Comment faire pour arrêter de boire, j’ai besoin de m’arrêter de boire, on peut s’arrêter de boire, urgence d’arrêter de boire. Arrêter de boire – je lutte contre l’alcoolisme, l’alcool, vous en êtes où, j’aimerai arreter de boire, medicament pour arreter de boire, le baclofene arreter boire avec le baclofene, je veux arreter de boire, prend du baclofen, je vais stopper l’alcool, je cherche un prescripteur de baclofene,Comment j’ai stoppé l’alcool grâce au baclofène





Comments are closed.