Category : L’alcool en Europe

L’évaluation du coût social de l’alcoolisme en France

In : Documents, L'alcool en Europe, Posted by on Août.08, 2011

Commentaires fermés sur L’évaluation du coût social de l’alcoolisme en France

Thérèse Lebrun Chercheur Inserm, président-recteur de l’université catholique de Lille Bernard Selke Chargé de recherche au Cresge (Université catholique de Lille) – adsp n° 46 mars 2004

« De nombreuses études ont été consacrées à l’évaluation des coûts que génère l’alcoolisme pour la collectivité.
Ces travaux s’intègrent pour la plupart dans le cadre de la problématique de l’abus de drogues et se basent sur la méthodologie des études du coût de la maladie.
L’abus peut être défini comme toute situation dans laquelle la consommation d’alcool produit des effets défavorables pour le consommateur et/ou pour les autres individus de la société. En termes économiques,
Collins et Lapsley [1] définissent l’abus de substance psychotrope comme toute consommation qui implique un coût social net, en plus du coût d’acquisition de la substance.
Les études sur le coût de l’abus d’alcool sont intéressantes pour les décideurs en santé, les politiques et les chercheurs.

Elles peuvent être utilisées pour informer le public et le monde politique du fardeau que constitue l’alcoolisme et ainsi suggérer des priorités de recherche.
Soins, décès prématurés, criminalité, accidents de la route…
Elles fournissent aussi des éclairages sur les interrogations suivantes :

 – Quel recours aux soins est nécessaire pour traiter l’alcoolisme et ses conséquences ? Pour quel coût ?
– Combien de personnes décèdent-elles de l’alcool ? Quel est le coût de ces décès prématurés ?
– Quelle est la criminalité en lien avec l’alcool ? Quel coût implique-t-elle ?
– Quel est l’effet de l’alcool sur les accidents de la circulation ? Quel coût cela engendre-t-il ?… »

L’évaluation du coût social de l’alcoolisme en France 



Coûts et bénéfices économiques des drogues

In : Documents, L'alcool en Europe, Posted by on Août.08, 2011

Commentaires fermés sur Coûts et bénéfices économiques des drogues

Pierre KOPP & Philippe FENOGLIO – Juin 2004

« Si les drogues licites (alcool et tabac) et illicites imposent des coûts à la collectivité, celles-ci génèrent également des économies budgétaires et disposent d’un certain poids dans l’économie nationale.
Le présent rapport a pour objectif d’évaluer ces différents éléments et des les comparer.
Le présent rapport comptabilise d’abord les économies, certes malheureuses, mais réelles, de dépenses publiques pour la collectivité du fait des décès prématurés imputables aux drogues. Il recense ensuite l’ensemble de la chaîne de valeur des filières drogues (i.e. le chiffre d’affaires hors taxes), augmenté des recettes fiscales et du solde de la balance commerciale.
Par la suite, il convient de se prononcer quant aux effets des drogues sur la collectivité (comparaison « coûts – bénéfices »). Nous rejetons les calculs sans fondements méthodologiques précis qui comparent le coût social des drogues avec le chiffre d’affaires ou le profit des branches considérées ou encore avec les recettes fiscales. Le seul calcul qui ait un sens, consiste à comparer l’externalité
imposée par les drogues à la collectivité (le coût social) au bénéfice économique de ces drogues (le surplus du consommateur).
Le résultat est clair, toutes les drogues coûtent plus cher à la collectivité qu’elles ne rapportent. »

Coûts et bénéfices économiques des drogues 



L’alcool en Europe – Une approche en santé publique – Rapport à la Commission Européenne

In : Documents, L'alcool en Europe, Posted by on Août.08, 2011

Commentaires fermés sur L’alcool en Europe – Une approche en santé publique – Rapport à la Commission Européenne

Auteurs : Anderson P., Baumberg B. – Traduction en français par Michel Craplet

« Au moment où la Commission Européenne préparait sa propre stratégie sur l’alcool, pour couvrir l’ensemble de la question au niveau européen, elle a lancé un appel d’offre pour un rapport sur

« les effets de la consommation d’alcool » en Europe du point de vue sanitaire, social et économique. Voici ce travail qui est à la fois une synthèse faite par des experts des différents travaux publiés

sur la question (analyses systématiques, méta-analyses et études individuelles) et l’analyse des données rendues disponibles par la Commission Européenne et l’Organisation Mondiale de la Santé. Les auteurs de ce rapport considèrent «la politique de l’alcool» comme l’ensemble des stratégies «servant les intérêts de la santé publique et du bien-être social en agissant sur les déterminants sanitaires et sociaux». Cette politique se développe donc dans le cadre de la santé publique, processus «mobilisant les ressources locales, régionales, nationales et internationales pour donner aux citoyens des conditions de vie leur permettant de reste en bonne santé».

Une terminologie standardisée a été proposée tout au long du rapport ; elle est basée sur celle de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’agence spécialisée des Nations Unies pour les questions de santé. »

L’alcool en Europe – Une approche en santé publique