Le baclofène : pour ou contre ? Un relaxant musculaire serait-il efficace contre la dépendance à l’alcool ?

In : Actualités, Posted by on Sep.09, 2012

Un Français sur dix aurait un problème avec l’alcool et environ deux millions seraient alcoolo-dépendants. Comme pour la plupart des addictions, les traitements médicamenteux sont encore notoirement insuffisants et plusieurs équipes, tant cliniques que fondamentales, recherchent les molécules qui pourraient enfin soulager les patients de leur incapacité à diminuer ou à arrêter leur consommation.

En 2008, le cardiologue français Olivier Ameisen raconte dans Le dernier verre comment pour se libérer d’une longue dépendance à l’alcool, il prend du baclofène, une molécule normalement prescrite pour soulager les contractures musculaires d’origine neurologique. Le dosage conseillé par le laboratoire est de l’ordre de 30 milligrammes par jour et Olivier Ameisen multiplie la dose par neuf ! Et son envie d’alcool disparaît ! Le livre connaît un vif succès et, très vite, les personnes traitées pour dépendance à l’alcool demandent à leur médecin de leur prescrire cette molécule.
Commence alors la polémique, car le baclofène n’a pas été mis sur le marché dans le cadre du sevrage alcoolique, et les doses efficaces semblent être très élevées et donc susceptibles d’entraîner des effets secondaires notables. De surcroît, les rares expériences cliniques réalisées, concernant chacune au plus une quarantaine de sujets, avaient donné des résultats variables. Dès lors, les médecins hésitent à prescrire cette substance. D’un côté, les « pour », de l’autre, les « sceptiques ». Pour dépasser des luttes d’opinions, des études scientifiques validées deviennent indispensables.

http://www.oeno.tm.fr/extraits/wod/clst/2571x10540x10810n10833_vRub/2571x10540x10810x10811x10833.html

No comments for this entry yet...

Comments are closed.